P. WATIER : LE SAVOIR SOCIOLOGIQUE - Desclée De Brouwers - 2000

            Patrick Watier, professeur de sociologie à la faculté de Strasbourg, opte résolument pour une sociologie proche de Georg Simmel et de la phénoménologie. Son ouvrage aborde deux grands problèmes : dans la première moitié de l’ouvrage, il analyse les liens entre “savoir savant” et “sens commun”, considérant que le refus positiviste du savoir commun constitue une impasse pour la sociologie. Bien au contraire, le sociologue s’appuie en partie sur un savoir commun lorsqu’il développe ses analyses et il doit tenir compte de ce que disent les gens sur leur propre situation. Plus qu’une rupture  entre “savoir savant” et “savoir commun”, il y a une continuité voire des chevauchements. Dans la deuxième partie de l’ouvrage, il aborde plus directement sa conception du travail sociologique, fortement inspirée de Simmel et Maffesolli. La notion de “formes de socialisation”, clairement explicitée, est au centre de cette conception et il insiste sur l’importance des présupposés psycho-sociaux (présupposés qui constituent eux mêmes des formes de socialisation; par exemple la fidélité, la reconnaissance, la foi, la loyauté et surtout la confiance, notion à laquelle il consacre le dernier chapitre de son livre).      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×